Qui suis-je?


Danse et sophrologiE mes élans de vie.

Pour moi danser c’est l’expérience de la sensation libre vivante vibrante. C’est un mouvement de rencontre avec soi en ouverture à l’autre.
Une vocation pluridisciplinaire

Ayant grandi dans l’école de danse de ma mère, en faire mon métier était pour moi une évidence. En plus des cours, nous vendions des articles de scène: cette porte d’entrée vers le spectacle vivant, dans toutes ses dimensions, a probablement forgé mon imaginaire et ma vocation pluridisciplinaire. Très vite, je suis attirée par la diversité des rencontres et les possibilités d’élargir le champ de rayonnement de ma pratique. Danse classique, jazz, contemporaine, africaine, hip-hop, arts plastiques, musique, cirque, théâtre… : je me nourris de tous ces courants, de toutes ces techniques et sensations qui s’interpénètrent.

20 ans en Dordogne, puis je pars me former au diplôme d’Etat de danse en Gironde, où je choisis d’entreprendre pour explorer ces différents mondes et vivre ma passion autrement. Lauréate du Défi Jeunes 1999, je fonde l’association Art’Créa (Centre d’ateliers artistiques) en décembre de la même année, offrant aux artistes de tous horizons, un lieu de promotion de la création à la diffusion, et d’ateliers pluri artistiques. Avec un espoir : promouvoir les jeunes talents. Ce projet, reconnu par le festival de la Citoyenneté 2002, m’a amenée à élaborer de nombreux spectacles, de rue mais pas que.

Transmission et insertion

Le partage à tous les âges. La danse comme art d’occuper l’espace, de laisser divaguer son corps et son esprit. A la fin des années 2000, je parviens à créer du lien avec des collégiens et à les faire « entrer dans la peau » du professionnel organisateur d’événementiels artistiques de A à Z. Ainsi naîtra une riche aventure de 4 ans, avec le projet Fabriq’Festival, le festival des collégiens (réalisé sur 4 collèges). Ma mission de transmission s’inscrit aussi dans une dynamique d’insertion : mes interventions au sein d’instituts médico-professionnels et d’établissements et services d’aide par le travail sont appréciées. Parvenant à s’impliquer dans un groupe, chaque participant prend une posture différente, qui favorise le respect de l’autre et la confiance en soi. Il s’autorise à exprimer des sentiments, tout en s’amusant et s’épanouissant.

Expression et respiration

La danse comme thérapie. Moi-même ai dû me réapproprier un corps meurtri après un accident de la route traumatisant. Surmonter ma souffrance physique et émotionnelle pour continuer à donner. Apprendre de mes douleurs pour m’adapter à un public demandeur. Recentrée sur moi, je développe une gestuelle à l’écoute de mes mouvements respiratoires et m’initie à la sophrologie. Même si le handicap est toujours présent, je ne le subis plus, je l’ai accueilli. Cette nouvelle voie donne un nouveau souffle à ma vie. L’expression d’une petite voix qui était là, mais que je n’entendais pas…

En 2016, j’entame mon parcours de formation au métier de sophrologue praticien spécialisé, au sein de l’I.S.E.B.A, école reconnue d’Etat à Bordeaux. Et ma pratique prend tout son sens.

Mes deux activités, danse et sophrologie, vont pouvoir s’unir le temps d’ateliers. Mon plaisir est de guider chacun à s’ouvrir au mouvement dansé et ses respirations, dans toute sa diversité et ses possibilités.

A chaque étape de ma vie, mon désir de danser m’a entraînée dans une mosaïque sensitive et culturelle qui a développé mon savoir-être et mon savoir-faire. Je suis à l’aube d’une nouvelle ère.

Merci pour votre lecture et à Anne Claire Parola, Journaliste et Biographe, qui m’a accompagnée pour mettre en mots…! (Un bel échange et une heureuse retrouvaille, car Anne Claire avait déjà écrit sur mes projets de territoire en 2002) Laura.